El Pueblo

El Pueblo, c’est un peu le rêve de jeunesse que j’aurais rencontré trop tard : a 6 ans, lors de la projection d’un film de Terre des Hommes sur l’altiplano bolivien, j’ai eu un profond coup de cœur pour la musique des Andes… début d’un amour sans faille de plusieurs décennies. Quelques semaines plus tard je commençais la guitare pour pouvoir jouer un jour ces mélodies qui me faisaient rêver… ce que j’ai fait avec plus ou moins de bonheur dans des petites formations de copains, tout en attendant de devenir bientôt un musicien professionnel, puis une star mondiale de la musique des Andes. Pour le premier rêve j’ai dû patienter 30 ans, pour le second je pense que j’attendrais encore longtemps.

el_pueblo_en_scene_1

En 2001, lorsque j’ai quitté mon travail pour devenir musicien professionnel, j’ai appris l’existence d’El Pueblo pas trop loin de chez moi… Opération séduction, jusqu’à intégrer le groupe, qui tournait depuis près de 20 ans et était en plein questionnement sur son avenir : le besoin se faisait sentir de renouveler un peu les inspirations musicales. Moi même je sentais bien que la musique traditionnelle des Andes, après avoir bercé mon enfance, ne suffirait plus à combler mes envies de métissage et d’ouverture… On a commencé à explorer les influences méditerranéennes et celtes… mais c’est bien difficile de prendre sa liberté musicale après un si long chemin, et on n’a pas encore, à ce jour, trouvé notre nouveau son. N’empêche, c’est une expérience qui me passionne à plus d’un titre. Le côté « grand groupe » (8 musiciens, c’est beaucoup, ça permet beaucoup de choses mais c’est lourd, aussi), le croisement des styles et des instruments…

20020601_el_pueblo_marc_sikuDans El Pueblo, je joue principalement de l’accordéon et de la guitare. Je bricole sur le charango, la flûte de pan, le violon et la percu. Je chante un peu aussi.

El Pueblo s’est arrêté en 2005 : la mode de la musique des Andes était passée, il n’y avait tout simplement plus de demande ! Souvenir d’un concert en 2005 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *